NOUVEAUTÉS

2018

4 décembre 2018

ParlAmericas et le Congrès du Chili organisent une réunion de co-création d’un guide pour l’élaboration de plans d'action pour un parlement ouvert, lequel contribuera à renforcer l’ouverture législative dans l’hémisphère

Du 5 au 7 décembre, ParlAmericas et le Congrès national de la République du Chili accueilleront des législatrices et législateurs, des fonctionnaires parlementaires et des représentantes et représentants de la société civile dans le cadre de deux réunions. Leur objectif sera de promouvoir l’échange de bonnes pratiques et la mise en œuvre d'actions visant à favoriser l’élaboration de plans d'action pour un parlement ouvert.

La Chambre des députés chilienne sera le siège d’une réunion collaborative lors de laquelle des parlementaires, des fonctionnaires parlementaires et des représentantes et représentants de la société civile partageront leurs expériences, leurs difficultés et leurs solutions pour l’élaboration ces plans d’action. Cette rencontre offrira des espaces permettant aux participantes et aux participants de contribuer collectivement à la préparation d’un guide pour élaborer ces plans de manière transparente et inclusive. Ce guide présentera également les principaux processus, critères, priorités et engagements à suivre dans la création de cet outil parlementaire important.  

« ParlAmericas œuvre à renforcer la transparence et la responsabilité des parlements et à faire avancer l’ouverture législative. Cette réunion permettra un dialogue franc entre tous les acteurs impliqués dans la consolidation de nos institutions démocratiques, et contribuera à renforcer la confiance citoyenne et notre capacité à contribuer au développement durable, » a affirmé la présidente de la Chambre des députés du Chili, Maya Fernández Allende.

D'autre part, le Sénat de la République du Chili accueillera une réunion lors de laquelle les fonctionnaires parlementaires d’Amérique et des Caraïbes consolideront leurs connaissances grâce au dialogue et à l’échange concernant la conception, le suivi et l’évaluation de pratiques et de processus innovants pour l’ouverture législative.

« Les plans d’action pour un parlement ouvert se sont révélés être des outils utiles pour faire avancer l’ouverture législative via un processus innovant impliquant une forte collaboration avec la société civile. Durant cette réunion, nous travaillerons sur ce guide pratique qui sera une ressource utile pour les parlements souhaitant démarrer ou améliorer leurs processus stratégiques pour identifier et hiérarchiser des initiatives plus transparentes et responsables, permettant au public de participer et promouvant des normes éthiques élevées, » a ajouté la sénatrice Blanca Ovelar (Paraguay), présidence du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas. 

Pour obtenir plus d’informations et des mises à jour concernant cette rencontre, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasOPN et à vous rendre sur notre site web www.parlamericas.org.


15 novembre 2018

La Première ministre de la Barbade, Mia Mottley, accueillera des délégations lors d’une rencontre interparlementaire sur l’égalité des genres co-organisée par ParlAmericas

Le 19 novembre 2018, l’honorable Mia Mottley, Première ministre de la Barbade, ouvrira une rencontre de deux jours sur la progression du leadership et de la gouvernance sensibles au genre, co-organisée par ParlAmericas. Cet événement se déroulera à Bridgetown, à la Barbade, et réunira des représentantes et des représentants de parlements, de ministères, d’organisations nationales sur le genre, de structures multilatérales, de la société civile et d’organisations politiques provenant de plus de 10 pays des Caraïbes.

Intitulée Le leadership transformationnel pour l’égalité des genres dans les Caraïbes : Stratégies et partenariats régionaux, cette activité a été organisée grâce au soutien du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour les Caraïbes, de l’Institut caribéen pour le leadership des femmes (CIWiL) et du Secrétariat du Commonwealth. 

À travers une série d’échanges et des sessions de travail de haut niveau, les déléguées et les délégués créeront des partenariats plus forts et coordonneront leurs agendas afin de promouvoir le leadership politique des femmes et l’égalité des genres en tant que fondement de la réalisation des objectifs de développement. Ils participeront à ces efforts au niveau régional en contribuant à la stratégie préliminaire régionale de la CARICOM sur l’égalité des genres.

En plus de l’intervention de l’honorable Première ministre Mottley, la cérémonie d’ouverture comprendra des discours de Son Honneur Arthur E. Holder, président de la Chambre de l’Assemblée de la Barbade et membre du Conseil d’administration de ParlAmericas; de l’honorable Robert Nault, membre du Parlement canadien et président de ParlAmericas; de Lady Anande Trotman-Joseph, présidente du CIWiL; et de Mme Alison McLean, représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour les Caraïbes.

L’honorable Dame Billie Miller, ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la Barbade, prononcera également un discours lors de l’une des sessions de travail de la rencontre.

Pour plus d’informations et de mises à jour sur cet événement, rendez-vous sur www.parlamericas.org et suivez @ParlAmericas sur les réseaux sociaux avec les hashtags #ParlAmericasGEN et #RoadtoBeijing25.


7 novembre 2018

ParlAmericas coordonne un panel lors de la 16e Rencontre du Réseau pour la transparence et l’accès à l’information

Le 7 novembre, ParlAmericas a coordonné une session sur l’ouverture parlementaire à l’occasion de la 16e Rencontre du Réseau pour la transparence et l’accès à l’information qui a eu lieu à Asuncion, au Paraguay. Ce réseau est composé d’organismes publics supervisant la mise en œuvre de mesures pour la transparence et l’accès à l’information dans leur pays respectif.

La sénatrice paraguayenne Blanca Ovelar, présidente du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas, ainsi que Carolina Hidalgo, présidente de l’Assemblée législative du Costa Rica, María Dolores Martínez, directrice du programme de modernisation de la Chambre des députés d’Argentine, Rocío Noriega, conseillère auprès du Groupe bicaméral sur la transparence du Congrès chilien, et Rosario Pavese, agent de programme pour l’échange et l’appui gouvernemental au sein du Partenariat pour un gouvernement ouvert ont participé au panel. Cette session a donné un aperçu des principes du parlement ouvert et a permis d’explorer l’utilisation des plans d’action pour faire avancer l'agenda du parlement ouvert, ainsi que des liens avec le Partenariat pour un gouvernement ouvert. 

« Respecter le droit de toutes et tous à accéder à l’information publique est un aspect fondamental d’un parlement ouvert. L’information publique appartient aux citoyennes et aux citoyens, qui en ont besoin pour être informés et participer pleinement aux processus démocratiques, ce qui contribue à renforcer la confiance et la légitimité de nos institutions. Échanger de bonnes pratiques avec des organismes appliquant la transparence est essentiel pour assurer l’efficacité de ces efforts, » a conclu la sénatrice Blanca Ovelar. La participation de ParlAmericas à cette activité a ouvert un dialogue avec ces organismes sur l’application aux parlements de normes en la matière et a permis d'explorer des possibilités de collaboration future.


15 octobre 2018

Déclaration sur l’ouragan Michael et la reconstruction permanente suite aux phénomènes météorologiques extrêmes

ParlAmericas exprime sa solidarité envers le gouvernement et le peuple des États-Unis, du Honduras, du Nicaragua, du El Salvador et de Cuba, suite aux dégâts et aux pertes de vie causés par l’ouragan de catégorie 4 Michael.

ParlAmericas continue également de soutenir les États et territoires insulaires de petite taille et de faible altitude des Caraïbes engagés dans des processus permanents de reconstruction et de récupération suite aux ouragans Harvey, Irma et Maria en 2017.

En reconnaissance de la fréquence accrue des phénomènes météorologiques extrêmes dans la région, ParlAmericas réaffirme son engagement dans l'action et la coopération interparlementaire avec les gouvernements nationaux, les organisations de la société civile, les universitaires et les communautés locales, pour renforcer les efforts visant à développer et à mettre en œuvre des mesures d’atténuation et d’adaptation, lesquelles sont une base essentielle pour la réduction des risques de catastrophe. 

« La semaine dernière, des parlementaires de tout l’hémisphère se sont réunis au Panama [pour la 3e Rencontre du Réseau parlementaire sur le changement climatique] afin de demander des efforts plus ambitieux pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 ºC, » a déclaré le président de ParlAmericas et député canadien, l’honorable Robert Nault. « Mes collègues m’ont expliqué [...] à quel point les ouragans dévastent des communautés entières; et alors qu’elles se reconstruisent, la saison des ouragans suivante arrive. Ce qui est très clair pour tout le monde, c’est que le changement climatique n’a pas de frontière et que nous devons agir maintenant car le temps n'est pas dans notre camp. »


2 octobre 2018

Les parlementaires d’Amérique et des Caraïbes misent sur la promotion d’actions climatiques efficaces

Les 4 et 5 octobre 2018, les parlementaires d’Amérique et des Caraïbes se réuniront dans la ville de Panama, au Panama, pour la 3e Rencontre du Réseau parlementaire sur le changement climatique afin de contribuer avec les conversations du Dialogue de Talanoa, et de développer le rôle des parlements dans la promotion d’agendas climatiques comprenant des actions efficaces et ambitieuses.

La rencontre, organisée par ParlAmericas et Parlatino et intitulée « Promouvoir l’action climatique dans les Amériques et les Caraïbes : Le rôle des parlementaires dans l'agenda climatique », abordera des thèmes comme les défis socio-économiques et les possibilités de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5Celsius, la dimension politico-législative des mécanismes pour transformer les risques des économies nationales d’adaptation au changement climatique et la fixation du prix du carbone dans la région.

« Cette rencontre sera une excellente opportunité pour les parlementaires et spécialistes du climat de tout l’hémisphère d’échanger des apprentissages, » a assuré l’honorable Robert Nault, président de ParlAmericas et député canadien.  « Nous avons toutes et tous été témoins de l’impact négatif du changement climatique dans le monde entier et cette réunion nous apportera davantage de connaissances sur la façon d’élaborer des actions efficaces nous permettant d'agir face à nos défis communs et aux circonstances particulières de nos voisins dans la région. »

« Notre travail au sein du Réseau parlementaire sur le changement climatique est de créer des outils, des ressources et des espaces comme cette rencontre, où nous promouvrons un dialogue permettant d’évaluer le statut des négociations internationales sur le changement climatique et le progrès accomplis dans la réalisation des engagements des Contributions déterminées au niveau national dans nos pays, » a déclaré le député panaméen Javier Ortega, président du Réseau parlementaire sur le changement climatique.

Le député panaméen et président de Parlatino Elías Castillo a soutenu que « l’importance de cet espace organisé par ParlAmericas et Parlatino est de développer notre travail de parlementaires dans la promotion d’une gouvernance climatique efficace conforme à l'agenda climatique international. »

Le programme de cette rencontre prévoit une session permettant aux parlementaires de partager leur point de vue politique sur les questions d’évaluation du Dialogue de Talanoa, qui seront abordées au niveau mondial au cours de la phase politique du Dialogue à la COP24 en Pologne, en décembre.

Pour obtenir davantage d’informations et de nouvelles sur la 3e Rencontre du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas, rendez-vous sur www.parlamericas.org et www.parlatino.org, et suivez @ParlAmericas et @Parlatino_org sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasCC.


 

11 septembre 2018

Déclaration pour la paix dans l’hémisphère

Le Conseil d’administration de ParlAmericas exprime son inquiétude au sujet de l’escalade de la violence et plaide pour la paix dans l’hémisphère.

La paix durable est une précondition de l’exercice des droits fondamentaux, incluant l’engagement démocratique. En reconnaissant le principe universel de la souveraineté et la situation unique de tous les pays de la région, ParlAmericas demande respectueusement aux acteurs politiques de poursuivre des mesures afin de garantir la sécurité des citoyennes et citoyennes et leur véritable participation dans la vie publique, en portant une attention particulière au genre et aux autres identités intersectionnelles. Ceci inclus des mesures pour assurer l’intégrité personnelle des parlementaires, des candidates et candidats aux élections et des personnes qui s’assemblent de façon paisible afin d’exprimer une opinion politique.
ParlAmericas rejette toute forme de violence et réitère l’importance de l’utilisation responsable du discours et du dialogue politique pour préconiser des sociétés paisibles et inclusives. ParlAmericas réaffirme aussi son soutien de l’Objectif pour un développement durable 16 (paix, justice et institutions fortes), sous lequel les pays de l’hémisphère se sont engagés à réduire la violence, assurer l’accès égal à la justice pour les victimes, et promouvoir une prise de décision sensible, inclusive, participative et représentative.      

La paix durable est une précondition de l’exercice des droits fondamentaux, incluant l’engagement démocratique. En reconnaissant le principe universel de la souveraineté et la situation unique de tous les pays de la région, ParlAmericas demande respectueusement aux acteurs politiques de poursuivre des mesures afin de garantir la sécurité des citoyennes et citoyennes et leur véritable participation dans la vie publique, en portant une attention particulière au genre et aux autres identités intersectionnelles. Ceci inclus des mesures pour assurer l’intégrité personnelle des parlementaires, des candidates et candidats aux élections et des personnes qui s’assemblent de façon paisible afin d’exprimer une opinion politique.

ParlAmericas rejette toute forme de violence et réitère l’importance de l’utilisation responsable du discours et du dialogue politique pour préconiser des sociétés paisibles et inclusives. ParlAmericas réaffirme aussi son soutien de l’Objectif pour un développement durable 16 (paix, justice et institutions fortes), sous lequel les pays de l’hémisphère se sont engagés à réduire la violence, assurer l’accès égal à la justice pour les victimes, et promouvoir une prise de décision sensible, inclusive, participative et représentative.


7 septembre 2018

Le Canada accueille des parlementaires des Amériques et des Caraïbes à Victoria, CB, pour promouvoir des sociétés inclusives

Du 9 au 12 septembre 2018, des parlementaires venant des Amériques et des Caraïbes participeront à la 15e Assemblée plénière de ParlAmericas à Victoria, en Colombie-Britannique. Cette conférence visera à encourager l’inclusion en tant que composante intégrale de la croissance économique et sociale, ainsi que du discours politique dans nos pays.

Accueillie par le Parlement du Canada, elle explorera la façon dont les parlements peuvent garantir que tous les individus (y compris les groupes sous-représentés et marginalisés) puissent accéder pleinement aux ressources, aux opportunités et aux droits qui permettront leur contribution égale au développement durable de leur communauté. Des organisations internationales et des représentantes et des représentants de la société civile participeront avec les parlementaires à des discussions sur les réponses législatives et autres pour aborder l’évolution des modèles de déplacement de population et de mouvement transfrontalier dans l’hémisphère.

« L’importance de réaliser cette conférence au Canada est de souligner l’engagement des parlementaires pour l’inclusion, garantissant que les femmes et les hommes de tout horizon aient les mêmes opportunités pour tenir des rôles de leadership, » a déclaré l’honorable Robert Nault, vice-président de ParlAmericas et président de la Section canadienne de ParlAmericas. « Cette conférence permettra également aux parlementaires de partager ce qui fonctionne bien dans leur pays et de dialoguer avec la société civile et des spécialistes, tout en explorant des stratégies et des objectifs communs pour promouvoir des sociétés inclusives. »

« Je suis heureuse de participer à cette rencontre pour discuter du fait que le développement durable n’est atteignable que dans un environnement politique qui reconnaît et promeut la diversité, le pluralisme, la solidarité et l’égalité des chances pour tous. La participation et le leadership des femmes dans la prise de décision doit être une priorité afin de bâtir des sociétés plus inclusives, » a ajouté Mme Tarcila Rivera Zea, activiste autochtone quéchua et intervenante principale.

Le programme de l’Assemblée plénière prévoit une session de formation sur les consultations budgétaires parlementaires, ainsi que des sessions de travail sur les marchés du travail accessibles et équitables, l’amélioration du leadership des femmes autochtones, et l’intégration des migrants et des populations déplacées de force dans la société.
 
Pour plus d’informations et de mises à jour sur la 15e Assemblée plénière de ParlAmericas, rendez-vous sur www.parlamericas.org et suivez @ParlAmericas sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericas2018.

Remarque : Cette conférence sera transmise en ligne sur : https://www.youtube.com/channel/UCs7SOcK-pbS1MfDWECc8fOQ/live.


9 août 2018

Des délégations de ParlAmericas participent à des rencontres sur le genre et le développement inclusif au Pérou, au Chili et au Canada

Au cours des dernières semaines, des déléguées de ParlAmericas ont participé à de rencontres régionales et internationales organisées par des organisations partenaires. Chacun de ces événements a été une ocassion d’échanger expériences et bonnes pratiques sur des enjeux importants au sein de l’hémisphère.

Le 23 juillet, le Caucus de femmes (Mesa de Mujeres) du Congrès du Pérou a organisé une rencontre internationale sur la violence politique contre les femmes à Lima, au Pérou. Cet événement a été divisé en deux parties : des discussions visant à instaurer une compréhension du sujet et la révision d’un projet de loi nationale luttant contre ce problème au Pérou. Des déléguées de ParlAmericas –la députée de l'Assemblée nationale Karina Arteaga (Équateur), vice-présidente du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas pour l’Amérique du Sud; et la députée de la Chambre des députés Lidia Patty Mullisaca (Bolivie)- ont participé à cette rencontre et ont exposé des opinions informées par les expériences de leur pays dans la législation contre la violence envers les femmes en politique.

Les 30 et 31 juillet, ParlAmericas était à Santiago, au Chili, pour la 57e Réunion du Bureau directeur de la Conférence régionale sur les femmes en Amérique latine et les Caraïbes, organisée par le département des affaires de genre de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC). Durant cette réunion, qui a servi d'espace d’organisation pour la prochaine Conférence régionale sur les femmes, les discussions ont eu pour objet principal l'autonomie des femmes dans des scénarios économiques changeants. La députée de l’Assemblée législative Cristina Cornejo (El Salvador) et la députée Marcela Sabat (Chili), sont intervenues pour souligner, respectivement, l’importance de renforcer la participation politique des femmes et de la lutte contre la violence basée sur le genre afin d’améliorer l’autonomie des femmes dans la région. Mme Cornejo et Mme Sabat, toutes deux vice-présidentes du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres, ont expliqué le rôle essentiel des parlementaires pour progresser en la matière à travers les fonctions législatives.

Enfin, du 5 au 7 août, ParlAmericas a assisté à la Conférence mondiale de la Coalition pour les droits égaux (CDE) à Vancouver, au Canada. Présidée conjointement par le Canada et le Chili, la CDE est une coalition intergouvernementale mondiale dédiée aux droits des personnes LGBTI et au développement inclusif. La députée Sandra Morán (Guatemala) est intervenue lors d’un panel explorant comment ces sujets croisent l’indigénéité et proposant des réflexions sur les façons dont les pays membres de la CDE peuvent garantir que l’élaboration des lois et les mécanismes de droits humains reflètent les points de vue des personnes LGBTI autochtones. La délégation de ParlAmericas a également participé à une session qui s'est tenue en marge de la conférence pour permettre aux parlementaires d'encourager la discussion sur la place des parlements dans cet agenda au niveau international.

ParlAmericas remercie Affaires mondiales Canada pour son soutien qui nous a permis de participer à ces rencontres.


19 juillet 2018

ParlAmericas a participé au 5e Sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert à Tbilissi (Géorgie). 

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

Du 17 au 19 juillet, le Gouvernement géorgien a accueilli le 5e Sommet mondial du PGO à Tbilissi (Géorgie). Une délégation de ParlAméricas a participé à ce Sommet, qui a fourni une excellente occasion pour les dirigeants des 75 pays participants du PGO et a permis d’échanger des idées sur la façon dont ils rendent leurs gouvernements plus transparents, plus responsables et plus réceptifs aux citoyens. 

Une réunion parlementaire a été organisée par le Parlement géorgien le 17 juillet, où des délégations parlementaires se sont réunies pour discuter de la politique d’engagement législatif du PGO, pour échanger les meilleures pratiques renforçant la transparence et la responsabilité parlementaires, et pour explorer des technologies innovantes afin de moderniser le travail parlementaire. La sénatrice Blanca Ovelar (Paraguay), présidente du Réseau parlementaire pour un parlement ouvert de ParlAmericas, a participé à des pourparlers de haut niveau où elle a discuté de l’état actuel de l’ouverture parlementaire dans les Amériques. « Nous devons progresser en consolidant une culture ouverte et inclusive qui nous permet d’affronter les inégalités et de construire un monde où règne la justice sociale », a déclaré la sénatrice Ovelar.

Le Sommet s’est poursuivi le 18 et le 19 juillet avec des sessions couvrant des sujets tels que l’engagement civique, la lutte contre la corruption et la prestation de services publics, entre autres. Lors d’une séance intitulée Travailler avec les parlements pour renforcer la surveillance de la prestation des services et les plans d’action nationaux, le député Randy Boissonnault (Canada), vice-président du Réseau parlementaire pour un parlement ouvert de ParlAmericas pour l’Amérique du Nord, a présenté les effets positifs des efforts entrepris à travers le PGO, sur les parlements. « Par le biais du PGO, de nombreux pays des Amériques s’efforcent d’améliorer la transparence et l’accès à l’information publique. Ces efforts contribuent à réduire l’écart d’information entre les gouvernements et les parlements, ce qui est crucial pour renforcer les fonctions de contrôle des parlements », a déclaré M. Boissonnault. 

ParlAmericas, avec ses partenaires, a le plaisir d’annoncer que le Réseau numérique pour un parlement ouvert (RnPO) a été lancé dans le cadre de ce Sommet. Grâce à cette initiative, nous nous joignons à Directorio Legislativo, au Réseau de transparence législative de l’Amérique latine, à l’institut national démocratique National, au Bureau des institutions démocratiques et des Droits de l’Homme de l’OSCE et à la fondation de Westminster pour la démocratie pour former le RnPO et renforcer la collaboration dans le but de soutenir le nombre croissant d’occasions renforçant le mouvement d’ouverture législative. 

Pour plus d’informations, visitez le site https://openparliamentenetwork.squarespace.com/.  


10 juillet 2018

ParlAmericas a participé à un atelier sur les expériences concernant la transparence législative et la systématisation de la jurisprudence en matière de transparence et du droit d’accès à l’information

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

Le 10, le 11 et le 12 juillet, l’atelier sur les expériences concernant la transparence législative et la systématisation de la jurisprudence en matière de transparence et du droit d’accès à l’information a été organisé en Argentine par EUROsociAL+, qui est un programme de coopération entre l’Amérique latine et l’Union européenne, et le Secrétariat des affaires politiques et institutionnelles de l’Argentine. Javier Macaya, membre de la Chambre des députés du Chili et vice-président du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas pour l’Amérique du Sud, a participé à cet atelier en tant que panéliste. 

Cet atelier était axé sur l’accès à l’information publique et visait à inclure les expériences des législatures en matière de transparence. Dans cette perspective et dans le cadre du travail d’assistance d’EUROsociAL, de bonnes pratiques ont été partagées sur ce sujet, ainsi qu’un processus collaboratif a été établi pour systématiser la jurisprudence en matière de transparence et du droit d’accès à l’information, afin de soutenir la mise en œuvre de la loi argentine sur l’accès à l’information. 

Durant sa présentation à la session « Transparence et parlement ouvert », le membre de la Chambre des députés Macaya a souligné l’importance de promouvoir des parlements plus ouverts ; il a présenté la Feuille de route pour la transparence parlementaire de ParlAmericas et a partagé des exemples de la manière dont les parlements de la région plaident pour plus de transparence, de responsabilité, de participation citoyenne et d’éthique. « Parier sur des parlements ouverts devrait être au cœur de notre travail, en tant que législateurs, car cela nous aide à renforcer nos systèmes démocratiques, ainsi qu’à faire progresser l’Agenda 2030 pour le développement durable », a déclaré M. Macaya, membre de la Chambre des députés. 

Pour plus d’informations, consultez les réseaux sociaux d’EUROsociAL+.


6 juillet 2018

Opportunités à ParlAmericas

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

ParlAmericas cherche un(e) chargé(e) des communications et du contenu numérique. Les demandes d'emplois seront acceptées jusqu'au 22 julliet 2018. Lisez la description du poste (en anglais).


29 juin 2018

Opportunités à ParlAmericas

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

ParlAmericas cherche un(e) chargé(e) de Changement climatique et développement durable. Les demandes d'emplois seront acceptées jusqu'au 15 julliet 2018. Lisez la description du poste (en anglais).


26 juin 2018

ParlAmericas et le Forum national des femmes dans les partis politiques (FONAMUPP) ont signé un protocole d'entente pour favoriser le leadership et la participation politique des femmes

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

Le 22 juin 2018, ParlAmericas et le Forum national des femmes dans les partis politiques (FONAMUPP, par son acronyme espagnol) ont signé un protocole d'entente pour renforcer leur collaboration dans le but de promouvoir le leadership et la participation politique des femmes au Panama et dans toute l'Amérique latine. Ce protocole d'entente a été signé en présence de 300 représentantes et représentants de différents partis politiques, du corps diplomatique et d'organisations internationales.

La signature a eu lieu lors de la célébration du 25e anniversaire de la FONAMUPP à la ville de Panama. La FONAMUPP est une organisation panaméenne qui travaille au niveau national pour promouvoir le développement politique des femmes. L'organisation fournit des outils d'analyse, de l'information et une formation pour promouvoir une plus grande participation des femmes dans les partis politiques, les processus électoraux et dans la prise de décision, et pour promouvoir une plus grande représentation des femmes aux postes de direction au niveau national.

Par le biais du protocole d'entente, ParlAmericas et la FONAMUPP se sont engagés à entreprendre des activités coordonnées qui rassemblent des candidats électoraux, des membres des partis politiques, des activistes et des représentantes et représentants de la société civile, ainsi que des parlementaires pour échanger des expériences et des bonnes pratiques tirées des travaux réalisés en faveur de cette cause. En se basant sur ces échanges et conformément à l'objectif 5 du développement durable, le protocole d'entente encourage également l'adoption de mesures et d'engagements en s’appuyant sur les progrès réalisés.   

Les organisations étaient représentées par Mariela Vega, membre de l'Assemblée nationale du Panama et membre du Conseil d'administration de ParlAmericas, et par Juana Herrera, présidente de la FONAMUPP. « C'est vraiment un honneur pour ParlAmericas d'étendre notre partenariat avec la FONAMUPP. Ensemble, nos organisations ont une occasion importante de travailler afin d’améliorer la participation citoyenne, la bonne gouvernance et la mesure dans laquelle nos organes décisionnels reflètent la composition et les diverses perspectives de nos sociétés », a déclaré Mme Vega.

Mme Herrera a ajouté que « la FONAMUPP est heureuse de poursuivre le développement de notre partenariat avec ParlAmericas. Les actions concrètes qui résulteront de la signature de ce protocole d'entente soutiendront les candidates d'aujourd'hui au Panama et contribueront à créer un contexte dans lequel les futures générations de femmes leaders pourront plus facilement se voir reflétées dans la vie politique de notre pays.


21 juin 2018

Ouverture du nouvel édifice du Parlement de la Grenade

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

ParlAmericas aimerait féliciter le peuple de la Grenade pour l’ouverture de leur nouvel édifice du Parlement. 

Suivant l’ouragan Ivan en 2004 et les dommages qu’il a causé à l’édifice du Parlement, le Parlement de la Grenada a dû siéger dans un local loué. Avec l’appui financier d’autres pays, la Grenade a réussi à construire un nouvel édifice du Parlement. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 21 juin 2018. 

« Le retour de l’édifice du Parlement n’est non seulement un testament de la volonté ferme du peuple de la Grenada, » a déclaré la sénatrice Marcela Guerra, présidente de ParlAmericas, « mais aussi de l’importance et de la force de leur Parlement, concrétisée dans l’édifice qui est maintenant le sien. » 

Le Parlement de la Grenade est un membre actif et important de ParlAmericas : l’honorable président du Sénat, Chester Humphrey, est vice-président du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas, et le Caucus des femmes parlementaires de la Grenade figure dans notre publication récente Caucus multipartites pour l’égalité des genres, avec d’autres études de cas de bonnes pratiques de la région. 


21 juin 2018

ParlAmericas célèbre l’adoption du projet de loi sur le mois du patrimoine latino-américain par le parlement du canada

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 
Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine. 

ParlAmericas félicite l’approbation historique du projet de loi S-238 « Loi instituant le Mois du patrimoine latino-américain » par la Chambre des communes (300 votes en faveur - zéro contre), le 20 juin 2018. Ce projet de loi, parrainé par le regretté sénateur Tobias C. Enverga Jr., reconnaît que les membres de la communauté latino-américaine au Canada ont apporté d’importantes contributions au tissu social, économique et politique de la nation, et désigne le mois d’octobre comme le mois du patrimoine latino-américain, en étant un moyen significatif de se souvenir, de célébrer et d’éduquer le public au sujet de ces contributions. 

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y a près de 750 000 personnes d’origine latino-américaine au Canada, dont près de 50 % ont moins de 25 ans, ce qui en fait l’un des groupes de population qui croît le plus rapidement au pays. Au cours du débat sur le projet de loi au Sénat et à la Chambre des communes, des parlementaires de tous les partis politiques ont reconnu l’importante contribution des Latino-Américains à la culture, à l’histoire et à l’économie du Canada. Ce projet de loi représente un moment important pour la communauté latino-américaine au Canada et incarne le multiculturalisme du pays. 

Le sénateur Tobias C. Enverga Jr. est décédé en 2017 pendant qu’il était membre de la délégation canadienne à l’Assemblée plénière annuelle de ParlAmericas. L’adoption de ce projet de loi témoigne de son héritage et de son engagement envers la communauté latino-américaine.   


5 juin 2018

Déclaration de solidarité avec le Guatemala

Les parlementaires membres de ParlAmericas expriment nos sincères condoléances et notre solidarité envers le peuple du Guatemala, qui a subi des pertes humaines irréparables et des dommages matériels dus à l’éruption du volcan de feu.

Nous reconnaissons les efforts déployés par l’État et les communautés qui s’organisent pour remédier aux conséquences de cette catastrophe naturelle, et nous demandons à nos gouvernements de fournir le soutien nécessaire aux autorités nationales respectives.

Ces événements malheureux soulignent la nécessité urgente de continuer à mettre en œuvre des mesures législatives pour répondre aux aléas naturels et aux événements climatiques extrêmes et de développer des initiatives de gestion des risques qui tiennent compte des besoins différentiels de la population, y compris les plus vulnérables. 

ParlAmericas réaffirme son attachement à l’action interparlementaire visant à atténuer et à s’adapter aux effets du changement climatique. 


5 juin 2018

Le Gouvernement canadien annonce son appui au projet de ParlAmericas visant à promouvoir le leadership politique des femmes en Amérique latine et dans les Caraïbes

ParlAmericas is pleased to share that today the Government of Canada announced it will contribute $4.99 million for a project to advance women’s political leadership in Latin America and the Caribbean. 
This three-year project led by ParlAmericas will provide targeted support to multi-partisan women’s organizations working through local chapters and affiliates, and in collaboration with national parliaments. The project will build enabling environments for women of diverse backgrounds and ages to participate in elections and other political processes in their countries. 
“This initiative is a unique opportunity to strengthen the capacity and sustainability of women’s organizations that bring together emerging and experienced leaders across political lines. These organizations are dedicated to tackling the barriers to women’s political participation in our region,” said Senator Marcela Guerra of Mexico, President of ParlAmericas. 
This announcement reflects commitments outlined in Canada’s Feminist International Assistance Policy (FIAP), which recognizes that reducing poverty and inequalities requires a transformation of social norms and power relations that disadvantage women and girls. This aligns with the guiding principles and activities of ParlAmericas to promote women’s political participation and partnerships for inclusive governance.  
“We are thrilled by the support that Global Affairs Canada is providing. The Government of Canada has been a steadfast partner in ParlAmericas’ efforts to advance gender equality through joint actions by parliamentarians and civil society,” stated the Hon. Bob Nault, Member of Parliament of Canada, Vice-President of ParlAmericas, and Chair of its Canadian Section. “It’s clear that investing in women’s rights and gender equality is both the smart thing to do – as it will accelerate all development priorities – and the right thing to do, from a human rights perspective.”
For over 15 years, ParlAmericas has facilitated inter-parliamentary activities and collective efforts to advance women’s political leadership and gender mainstreaming in legislative work in the Americas and the Caribbean. These efforts are supported by a permanent working group of parliamentarians, the ParlAmericas Parliamentary Network for Gender Equality.

ParlAmericas a l’honneur de vous informer aujourd’hui que le Gouvernement canadien a annoncé qu’il versera 4,99 millions de dollars pour un projet visant à faire avancer le leadership politique des femmes en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Ce projet de trois ans mené par ParlAmericas fournira une aide ciblée aux organisations de femmes multipartites travaillant via des sections et partenaires locaux, et en collaboration avec des parlements nationaux. Ce projet créera des environnements permettant aux femmes de différents milieux et âges de participer aux élections et à d’autres processus politiques dans leur pays.

« Cette initiative est une opportunité unique de renforcer les capacités et la durabilité des organisations de femmes qui rassemblent des leaders émergentes et expérimentées provenant de toutes les orientations politiques. Ces organisations se consacrent à lever les barrières qui entravent la participation politique des femmes dans notre région» a déclaré la sénatrice mexicaine et présidente de ParlAmericas, Marcela Guerra.

Cette annonce reflète les engagements pris dans la Politique d’aide internationale féministe du Canada (PAIF), qui reconnaît que réduire la pauvreté et les inégalités requiert une transformation des normes sociales et des rapports de force qui desservent les femmes et les filles. Cela est en ligne avec les principes directeurs et les activités de ParlAmericas consistant à promouvoir la participation politique des femmes et des partenariats pour une gouvernance inclusive. 

« Nous sommes très heureux du soutien fourni par Affaires mondiales Canada. Le Gouvernement du Canada a été un partenaire constant des efforts de ParlAmericas pour faire avancer l’égalité des genres à travers des actions communes de parlementaires et de la société civile, » a déclaré l’honorable Robert Nault, membre du Parlement canadien, vice-président de ParlAmericas et président de sa section canadienne. « Il est claire qu’investir dans les droits des femmes et dans l’égalité des genres est à la fois la chose intelligente à faire, car cela accélérera toutes les priorités de développement, et la bonne chose à faire du point de vue des droits de la personne ».

Depuis plus de 15 ans, ParlAmericas organise des activités interparlementaires et des efforts collectifs pour renforcer le leadership politique des femmes et l’intégration du genre dans le travail législatif en Amérique et dans les Caraïbes. Ces efforts sont soutenus par un groupe de travail de parlementaires permanent, le Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas.


21 mai 2018

Des parlementaires discutent au sujet du genre et du changement climatique lors de la 10e réunion du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas

Du mardi 22 au jeudi 24 mai, ParlAmericas, en collaboration avec le Parlement de la République de Trinité-et-Tobago, célébreront ensemble à Port d'Espagne la 10e réunion du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres : Action climatique sensible au genre.

Pendant la rencontre, qui se tiendra au Parlement, des parlementaires de plus de 20 pays de l’hémisphère dialogueront sur le lien critique entre le genre et le changement climatique, et le rôle décisif des parlements pour s’assurer que leurs pays et leurs législatures adoptent une approche sensible au genre dans leurs actions visant climat et la réduction des risques de catastrophe.

« Je suis honorée d'accueillir nos collègues de toute la région à Trinité-et-Tobago lors de cette occasion importante, qui célèbre la 10e rencontre annuelle de ParlAmericas dédiée à l’égalité des genres. Au cours des trois prochains jours, nous évaluerons les principales ressources à notre disposition pour renforcer la résilience climatique et l'autonomisation des femmes — des questions qui doivent aller de pair », a déclaré la présidente de la Chambre des représentants de Trinité-et-Tobago l'honorable Bridgid Annisette-George, députée, hôtesse du rassemblement et membre du conseil d’administration de ParlAmericas. En outre, Mme Annisette-George a souligné que « l’identification des ressources principales disponibles n'est cependant pas suffisante. La budgétisation sensible au genre devrait être poursuivie en tant que mécanisme pour aider à faire en sorte que le changement climatique et les risques de catastrophe soient traités de manière à répondre aux besoins de tous les membres de la société ».

Depuis dix ans, le Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas, a promu le leadership politique des femmes et la transversalisation du genre dans les agendas et les activités des législatures nationales d’Amérique et des Caraïbes. Il crée des espaces de travail divers et inclusifs pour promouvoir davantage l'agenda partagé pour l'égalité des genres en étroite collaboration avec des partenaires de la société civile.

Karina Banfi (Argentine), membre de la Chambre des Députés et Présidente du Réseau, a fait remarquer: « Les femmes sont plus susceptibles de vivre dans la pauvreté et d’expérimenter des barrières sociales, politiques et économiques aggravées. Elles sont donc plus susceptibles de faire face à des risques plus importants liés au changement climatique. Nous devons inclure, valoriser et investir dans les femmes, et éliminer les obstacles qui empêchent leur participation aux espaces de prise de décisions en matière de lutte contre le changements climatiques ».

De son côté, la sénatrice Marcela Guerra (Mexique), présidente de ParlAmericas, a affirmé l’importance de cette réunion puisque « les parlements jouent un rôle essentiel dans la réalisation d'une vision du développement qui reconnaît les liens inhérents entre l'égalité entre les genres et les impacts du changement climatique. En ce sens, la coopération entre les pays de l'hémisphère est essentielle pour promouvoir l'échange des meilleures pratiques législatives pour l'adoption de politiques sur le changement climatique sensibles au genre ».

Pour les plus récentes mises à jour sur la réunion, consultez l'ordre du jour et suivez @ParlAmericas sur les médias sociaux en utilisant le hashtag #ParlAmericasGender.


25 avril 2018

L’honorable député Javier Ortega, président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas, a participé à l’inauguration du IVe Congrès ibéro-américain de la Fédération des municipalités vertes

Du 16 au 20 avril, le député Javier Ortega (Panama), président du Réseau parlementaire sur le changements climatique de ParlAmericas (RPCC), a participé au IVe Congrès ibéro-américain des municipalités vertes, intitulé « La transformation institutionnelle municipale, la clé d’un pays inclusif et durable ». Pendant le congrès, organisé par l’Association des municipalités du Panama (AMUPA), des mairesses et des maires,, des parlementaires, ainsi que des spécialistes d’Amérique latine se sont réunis pour aborder les questions de durabilité et de changement climatique au niveau municipal.

Les déléguées et délégués y participant ont reconnu que les villes et les zones urbaines représentent plus de 70 % des émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie. Elles sont particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique. Il a également été mentionné que l’ampleur de l’expansion urbaine en cours offre aux villes l’occasion de mettre en œuvre des plans qui constitueront à l’avenir la base d’une société durable et résiliente.

Le député Ortega a participé à la table principale de l’inauguration du congrès, en invitant les participantes et les participants à réfléchir sur les priorités des villes, et en soulignant que les municipalités doivent « mettre en œuvre des politiques et des pratiques fondées sur des preuves pour résoudre les problèmes locaux et garantir des perspectives variées lors de la prise de décisions, y compris celle des femmes, des jeunes, des peuples autochtones et des résidents des périphéries de la ville, ainsi que  commencer et  renforcer la collaboration avec les chercheurs, les parlementaires, et les professionnels, pour un travail plus efficace au niveau municipal ».

De plus, le président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas a souligné l’importance du travail conjoint entre les différents acteurs de l’État et le rôle important que les législatrices et les législateurs jouent dans le renforcement du programme législatif, et dans la lutte contre le changement climatique et ses impacts dans l’hémisphère, ainsi que dans la promotion d’actions alignées sur les contributions déterminées au niveau national adoptées dans l’Accord de Paris.


De plus, le président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas a souligné l’importance du travail conjoint entre les différents acteurs de l’État et le rôle important que les législatrices et les législateurs jouent dans le renforcement du programme législatif, et dans la lutte contre le changement climatique et ses impacts dans l’hémisphère, ainsi que dans la promotion d’actions alignées sur les contributions déterminées au niveau national adoptées dans l’Accord de Paris.L’honorable député Javier Ortega, président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas, a participé à l’inauguration du IVe Congrès ibéro-américain de la Fédération des municipalités vertes.

9 avril 2018

3e Rencontre du Réseau pour un parlement ouvert dans le cadre du VIII Sommet des Amériques

Les mercredi 11 et jeudi 12 avril, ParlAmericas et le Congrès de la République du Pérou célébreront ensemble à Lima la troisième rencontre du Réseau pour un parlement ouvert : États ouverts pour la gouvernance démocratique contre la corruption, dans le cadre du VIII Sommet des Amériques.

Cette rencontre, qui se déroulera dans les installations du Congrès de la République, est la réunion parlementaire officielle du Sommet des Amériques, durant laquelle des parlementaires de plus de 20 pays d’Amérique et des Caraïbes discuteront de l’importance des États ouverts pour la gouvernance démocratique contre la corruption, et du rôle fondamental du pouvoir législatif dans le développement et la mise en œuvre de solutions face à cette problématique.

Le Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas promeut des parlements ouverts à travers la transparence, l’accès à l’information publique, la responsabilité, la participation citoyenne, l’éthique et la probité, dans le but de lutter contre la corruption et de renforcer la confiance du public envers les pouvoirs législatifs de l’hémisphère. Il s’agira d’une opportunité pour les parlementaires de la région d’échanger des expériences et des connaissances en matière d’éthique, de probité et de transversalisation du genre dans la lutte contre la corruption, ainsi que de définir les directives pour l’élaboration de plans d’action pour un parlement ouvert. Aussi, deux nouveaux outils seront présentés et mis à la disposition des législatures : le Kit d’outils pour la participation citoyenne dans le processus législatif et un mécanisme de suivi des engagements pour un parlement ouvert.

« Cette rencontre est une excellente opportunité pour que nous, parlementaires de l’hémisphère, travaillions ensemble afin de développer des stratégies nous permettant d’éliminer les causes et les impacts de la corruption à tous les niveaux. Au nom du Congrès de la République du Pérou, c’est un honneur d'accueillir les délégations parlementaires d’Amérique et des Caraïbes qui nous accompagnent pour poursuivre cet agenda, » a déclaré le membre du Congrès Luis Galarreta, président du Congrès de la République du Pérou et hôte de la rencontre.

Marcela Guerra, sénatrice et présidente de ParlAmericas, a quant à elle affirmé que « nous, les parlementaires, jouons un rôle primordial dans la lutte contre la corruption, non seulement à travers l'exercice de nos fonctions de représentation, de législation et de contrôle politique du gouvernement, mais également de par la promotion d’actions pour l’ouverture législative facilitant l’interaction entre le public et le pouvoir législatif, l’accès à l’information publique et l’habilitation du public. »

Consultez le programme et veillez à suivre @ParlAmericas sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasOPN pour connaître les dernières nouvelles concernant la rencontre.


20 février 2018

Parlementaires et spécialistes se donnent rendez-vous pour élaborer un nouveau protocole parlementaire sur la réduction des risques de catastrophes en Amérique et aux Caraïbes

Les jeudi 22 et vendredi 23 février, des parlementaires d’Amérique et des Caraïbes se rencontreront dans la ville de Panama pour dialoguer autour de la réduction des risques de catastrophes dans l’hémisphère. Cette activité, qui consistera en deux jours de sessions de travail et une visite de terrain, est le résultat d’un partenariat entre ParlAmericas et le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) et une réponse à l’appel des pays signataires du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030.

Les participantes et participants partageront des informations sur la législation existante ou en projet de formulation abordant ce sujet dans leur pays respectif ; cela dans le but d’appuyer le dialogue entre parlementaires, spécialistes et représentants et représentantes de la société civile, sur le rôle fondamental des parlements dans la mise en œuvre de plans d’action pour la réduction du risque de catastrophes. Cette réunion, en plus d’être un espace de présentation de connaissances techniques et de différentes façons de contribuer à la réduction du risque de catastrophes dans les pays de l’hémisphère, marquera le début de l’élaboration d’un nouveau protocole parlementaire sur la réduction des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique.

Le député Javier Ortega (Panama), président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas, a mentionné que « ce dialogue est un espace d’échange d’idées et de connaissances pour identifier les principaux éléments que nous devons prendre en compte pour promouvoir des réformes législatives et prendre des décisions informées en matière de risques et d’adaptation au changement climatique. Le programme des deux prochains jours a été prévu pour faciliter la mise en œuvre effective du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe dans nos législatures. »

Consultez le programme et veillez à suivre @ParlAmericas sur les réseaux sociaux avec les hashtags #ParlAmericasCC #Switch2Sendai pour connaître les dernières nouvelles concernant la réunion


Lisez la description du poste

31 janvier 2018

Opportunités à ParlAmericas

ParlAmericas cherche un(e) chargé(e) de conception et du site web. Les demandes d'emplois seront acceptées jusqu'au 1 mars 2018. Lisez la description du poste (en anglais).


23 janvier 2018

Des parlementaires discuteront de partenariats pour l’égalité des genres lors d’une réunion de ParlAmericas en Jamaïque

Les 24 et 25 janvier, ParlAmericas et le Parlement de la Jamaïque convoqueront une réunion interparlementaire à Kingston, intitulée Partenariats pour transformer les relations de genre, accueillie par l’honorable Olivia Grange, ministre de la culture, du genre, du divertissement et du sport. Cette rencontre réunira des parlementaires des Caraïbes anglophones et du Canada, qui examineront la façon dont une collaboration intersectorielle peut favoriser une transformation culturelle positive et faire avancer l’agenda pour l’égalité des genres.

En intégrant l’expertise de praticiens de la société civile, d’universitaires et de représentants gouvernementaux, cette réunion mettra en lumière les bonnes pratiques et les points critiques pour le changement pouvant faciliter la formation d’alliances. L’honorable ministre Grange a insisté sur le fait que cette réunion « est une opportunité pour les parlementaires de la région d’apprendre les unes et les uns des autres et de développer des partenariats pour transformer les relations de genre et faire avancer l’égalité des genres dans chacun de nos pays. L’égalité des genres consiste à garantir que les hommes et les femmes jouissent équitablement des biens sociaux, opportunités, ressources et récompenses. Je suis ravie d’accueillir toutes nos délégations en Jamaïque et c’est avec impatience que j’attends nos discussions et l’impact qu’elles auront sur la société. »

Parmi les sujets de l’agenda de la réunion figurent les plans stratégiques nationaux pour l’égalité des genres et la législation relative au harcèlement sexuel au travail. Les délégations devront également tenir compte du rôle important des médias et de l’art dans la sensibilisation, ainsi que de l’importance de la participation active des hommes dans les initiatives pour l’égalité des genres. Enfin, tirant parti des discussions de la réunion, les parlementaires réaliseront la planification stratégique de la commémoration de la Journée internationale des femmes dans leur pays, le 8 mars 2018.

D’après la Dr Saphire Longmore, sénatrice jamaïcaine et membre du Conseil d’administration de ParlAmericas, « cette rencontre met délibérément la culture et les normes sociales au centre de la conversation pour lutter contre les inégalités de genre à travers nos fonctions législatives. Le Réseau parlementaire pour l’égalité des genres de ParlAmericas est un forum important pour le partage de connaissances dans ces domaines. Je me réjouis de partager le progrès de la Jamaïque avec nos collègues internationaux. »

Pour connaître les nouvelles concernant cette réunion, dont les enregistrements graphiques en direct, suivez @ParlAmericas sur Twitter et rejoignez les conversations en utilisant #ParlAmericasGender.

ParlAmericas remercie le Bureau des affaires de genre de la Jamaïque et Affaires mondiales Canada pour leur soutien dans l’organisation de cette réunion.