2020

26 mars 2020

Publication sur la COVID-19 et le rôle du parlement durant une pandémie

La pandémie mondiale du virus de la COVID-19 représente un défi sans précédent face auquel nous devons développer des techniques innovantes pour assurer nos fonctions respectives en suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour prévenir la contagion du virus. Les parlements étant l’instance suprême de représentation démocratique, nous, parlementaires devons continuer de faire entendre la voix du peuple, et le maintenir informé des mesures adoptées pour protéger la santé publique. 

C’est pourquoi ParlAmericas a rédigé une publication sur la COVID-19 et le rôle du parlement durant une pandémie afin de proposer un aperçu général des conséquences socio-économiques et sur la santé publique de cette pandémie; des recommandations d’atténuation et d’adaptation pour poursuivre le travail parlementaire; et une réflexion sur le rôle important des parlementaires durant les crises sanitaires, en tenant compte également de la fonction de contrôle politique des mesures adoptées dans nos pays.

Ce document présente des mesures que les parlements mettent en pratique, telles que l’approbation de dispositions permettant de tenir des sessions plénières et de comité virtuelles, comme c'est le cas au Brésil, au Chili et en Équateur[1]. Nous nous permettons donc de vous apporter notre aide et nos conseils, en vous informant des outils et efforts déployés.

Cette publication sera mise à jour pour refléter les évolutions concernant la COVID-19. Nous serions donc ravis de recevoir vos commentaires et de connaître les mesures d’atténuation et d’adaptation mises en place dans les parlements d’Amérique et des Caraïbes. Veuillez les transmettre à l'adresse parlamericasopn@parlamericas.org.

Nous encourageons les législatures de notre hémisphère à voir en cette situation une opportunité de coordonner leurs actions et de renouveler les activités de coopération pour nos peuples.


[1] Le Parlement équatorien a approuvé le « Règlement pour la mise en œuvre des séances virtuelles et le télétravail émergent ». Il a aussi mis en place des plateformes numériques (séances et votes) et des canaux électroniques de prise en charge. Ces efforts permettent de maintenir la prestation de services institutionnels. Voici des coordonnées à contacter pour obtenir plus d’informations sur l'expérience de l’Équateur : gloria.larenas@asambleanacional.gob.ec et alejandro.galarza@asambleanacional.gob.ec.

Elizabeth Cabezas

Membre de l’Assemblée, Équateur

Présidente de ParlAmericas


12 mars 2020

5e Rencontre du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas reportée

En réponse à la situation mondiale en ce qui concerne l'épidémie et l'expansion du coronavirus (COVID-19), la Chambre des députés du Brésil et ParlAmericas ont le regret de vous informer que la 5e Rencontre du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas: Lutter contre la désinformation pour promouvoir un débat public responsable qui devait avoir lieu à Brasilia, Brésil, du 1er au 3 avril 2020, a été reportée pour la sécurité des délégations parlementaires, des spécialistes et des organisations internationales qui participeraient à la réunion et pour éviter d'amplifier la propagation du virus.

La Chambre des députés du Brésil et ParlAmericas sont en pourparlers pour définir de nouvelles dates pour cette réunion, tout en suivant de près l'évolution de COVID-19 et les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé. Une fois confirmées, les parlements membres et les institutions internationales seront informés des nouvelles dates.

ParlAmericas réaffirme son engagement à continuer de promouvoir l'ouverture législative dans l'hémisphère et à travailler pour atteindre ses buts et objectifs pour 2020.


4 mars 2020

Des jeunes femmes de Trinité-et-Tobago siègent au Parlement pour la Journée internationale des femmes

Les 5, 6 et 9 mars 2020, ParlAmericas et l’Institut caribéen pour le leadership des femmes (CIWiL) accueilleront l’initiative inaugurale Les Jeunes femmes dans le leadership (Young Women in Leadership initiative, ou YWiL) à Port-d’Espagne, en partenariat avec le Parlement de Trinité-et-Tobago. Cette initiative réunira plus de 55 jeunes dirigeantes de tout le pays de 18 à 25 ans, intéressées par la politique et le leadership des communautés, pour participer à des ateliers de renforcement des compétences, des sessions de réseautage, et un dialogue sur des thèmes d’importance nationale. Les ateliers se concluront le 9 mars par une séance parlementaire historique au Parlement de Trinité-et-Tobago, où uniquement des femmes siégeront pour célébrer la Journée internationale des femmes.

Fondée sur le concept du leadership transformationnel pour soutenir la réalisation des droits de la personne et l’égalité totale de tous les individus, les ateliers sur le leadership de la YWiL incluront des sessions sur l'application d’une approche de genre à la prise de décision, la création de compétences de leadership efficaces, et l’exploration des styles de leadership personnels et la planification.

Ces ateliers de leadership sur deux jours prépareront les participantes à la toute première session parlementaire entièrement féminine de la YWiL à la Chambre des représentants, où chacune jouera un rôle de parlementaire ou de haute fonctionnaire du Parlement lors d’un débat sur un projet d'amendement du budget élaboré à travers un processus de budgétisation sensible au genre. Cette simulation de projet proposera des réaffectations budgétaires conformes aux priorités identifiées en matière d’égalité des genres, que les participantes étudieront afin de partager des réponses fondées sur leur expertise et leurs recherches, et en ligne avec leur rôle assigné. La session se terminera par un discours de l’honorable Bridgid Annisette-George, présidente de la Chambre des représentants et membre du Conseil d’administration de ParlAmericas.

Cette initiative fait partie d’une série d'activités similaires qui seront organisées dans des pays de la région, constituant un élément principal du projet commun de ParlAmericas et du CIWiL visant à promouvoir la participation politique des femmes dans les Caraïbes, et appuyé par le Gouvernement canadien par l’entremise d’Affaires mondiales Canada. Chaque activité sera conçue pour encourager les jeunes femmes à envisager une carrière dans le leadership public, et à renforcer leurs connaissances, leurs compétences et les réseaux utiles pour ce travail. Les participantes seront également invitées à faire part de leurs apprentissages afin d’avoir un impact positif sur leur communauté et leur pays.

Suivez cet événement avec #YWiLTT, ou en vous rendant sur les réseaux sociaux de @ParlAmericas et du @_CIWiL.


31 janvier 2020

ParlAmericas a participé à la 14e Conférence régionale sur les femmes en Amérique latine et aux Caraïbes

Durant la semaine du 25 au 31 janvier 2020, ParlAmericas a participé à la 14e Conférence régionale sur les femmes en Amérique latine et aux Caraïbes, un organe subsidiaire de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), convoqué tous les trois ans au moins.

Cette conférence avait pour thème « L’autonomie des femmes dans l’évolution des scénarios économiques » et a été organisée dans la ville de Santiago par le Gouvernement chilien. Des ministres, des parlementaires, des représentantes et représentants de gouvernement, des spécialistes et des activistes de toute la région y ont assisté. Elle a constitué un forum servant à évaluer la situation de l’autonomie et des droits des femmes aux niveaux régional et sous-régional, à présenter des recommandations de politiques publiques pour l’égalité des genres, et à faire des rapports nationaux de l'exécution des plans et accords régionaux et internationaux en la matière. Cette année, l’événement a été particulièrement important étant donné les procédures de révision mondiales qui sont en cours pour marquer le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing.

Un résultat central de cette rencontre a été l’adoption de l’Engagement de Santiago, qui reconnaît les avancées et les progrès réalisés dans la région au cours des 25 dernières années, comme le signalent les rapports nationaux remis à la CEPALC et à l’ONU Femmes. Il décrit également les engagements gouvernementaux à adopter des mesures visant à accélérer la mise en œuvre effective du Programme de Beijing et de l’Agenda régional sur le genre.

Le Groupe de travail interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes a organisé un événement officiel en parallèle dans le cadre de la conférence, intitulé « Investir dans le leadership des femmes pour faire évoluer les scénarios économiques : leçons et coopération avec le secteur privé ». On comptait parmi les intervenants l’honorable Samantha Marshall, ministre des Affaires de genre (Antigua-et-Barbuda); Carolina Cuevas Merino, sous-secrétaire au Ministère des Femmes et de l’égalité des genres (Chili); Cecilia Flores Castañón, présidente de Women CEO (Pérou); Bridget Lewis, co-fondatrice de SheLeadsIt (Caraïbes); Johnny Méndez, directeur des communications à Medronic (Chili); et Liriola Leoteau de Ávila, défenseuse des droits des femmes (Panama).

Le Groupe de travail, dont ParlAmericas est membre actif, a également tenu une réunion de planification de travail interne en marge de la conférence.


25 janvier 2020 

ParlAmericas participe à la 11e session de la Commission interparlementaire de suivi de l'Alliance du Pacifique (CISAP)

Le 23 et 24 janvier 2020, la membre de l’Assemblée Elizabeth Cabezas (Équateur), présidente de ParlAmericas, a participé à la 11e session de la Commission interparlementaire de suivi de l’Alliance du Pacifique (CISAP), qui a eu lieu à Santiago, Chili. A cette occasion, les délégations parlementaires du Chili, Colombie, Équateur et Mexico, ainsi que l’ancienne Ministre et ancienne membre du congrès Ana María Choquehuanca (Pérou) ont participé.

Durant cette rencontre de la CISAP, les déléguées et les délégués ont abordé des thèmes de priorité majeure dans la région, comme l’immigration et le changement climatique. Aussi, il a été question de la situation politique, économique et social en Amérique Latine et l’intérêt des pays membres et associés de l’Alliance du Pacifique à réussir un développement humain selon les attentes de la région.

La membre de l’Assemblée Elizabeth Cabezas (Équateur), a souligné que « des espaces comme celui-ci nous permettent d’accompagner des initiatives multilatérales qui favorisent une grande croissance économique par le biais de la coopération et de l’intégration entre les pays de notre région. Il nous permet également de ratifier à partir du législatif, les mécanismes et les normes par lesquelles se réalisent ces accords de coopération ». La membre du parlement a également souligné la mission de ParlAmericas sur le renforcement de la démocratie et la gouvernance sur l’hémisphère par le dialogue politique coopératif et les bonnes pratiques législatives.

Pour sa part, Mme Choquehuanca a partagé son expérience en mettant en œuvre le Caucus vert multipartite au Congrès de la République du Pérou avec le soutien de ParlAmericas. Elle a expliqué le processus d’établissement des bases pour la mise en œuvre du Caucus, ainsi que les engagements de travail. Elle a également informé de l’engagement du pouvoir exécutif envers le Caucus vert afin de faire progresser la législation relative au changement climatique, aux domaines de compensation environnementales, à la récupération d’écosystèmes forestiers dégradés et à la préservation des zones naturelles protégées. Enfin, elle a évoqué la possibilité de reproduire cette initiative dans d’autres parlements de l’hémisphère.

Pour plus d'information sur le travail de ParlAmericas, visitez www.parlamericas.org et suivez-nous sur les réseaux sociaux à travers de @ParlAmericas.


 

6 janvier 2020

Communiqué sur le Venezuela

ParlAmericas souhaite exprimer sa profonde inquiétude suite aux événements récents au Venezuela, lors de l’élection du conseil d’administration de l’Assemblée nationale.

Les parlements nationaux sont des institutions essentielles à la démocratie et garantissent l’équilibre entre les pouvoirs de l’État. En vertu du principe universel de souveraineté du peuple et du droit à l’autodétermination, c’est avec respect que ParlAmericas appelle à un dialogue intégrant le pluralisme politique du pays.

La membre de l’Assemblée équatorienne et présidente de ParlAmericas, Elizabeth Cabezas, a affirmé que « nous prônons la reprise du dialogue entre les pouvoirs politiques du Venezuela dans un cadre de respect total des libertés et des mécanismes institutionnels, pour rechercher une solution démocratique et pacifique à la situation actuelle du pays ». Elle a ajouté que « il faut assurer les libertés d'expression et de réunion ». ParlAmericas réitère sa profonde vocation démocratique et sa volonté de contribuer au renforcement des institutions parlementaires dans toute la région.


12 décembre 2019

ParlAmericas a participé à la 2e réunion de la Communauté de pratiques sur la fiabilité du budget

Les 5 et 6 décembre, la députée María Inés Solís Quirós (Costa Rica), membre du Conseil de ParlAmericas, a représenté l’organisation à la deuxième réunion de la Communauté de pratiques sur la fiabilité du budget, organisée par le Partenariat budgétaire international (IBP), à Washington DC aux États-Unis d’Amérique. Des représentantes et des représentants de gouvernements, de la société civile et d’organisations internationales ont participé à cette réunion pour faire part de leurs connaissances en matière de budget, de certains problèmes découlant des dérives budgétaires, et du rôle des différents acteurs de la société dans la collaboration pour exiger le respect du budget adopté.

Un facteur clé de la fiabilité du budget est la confiance du public en les priorités établies dans le budget. L’un des principaux problèmes identifiés par l’IBP, en particulier dans les pays aux ressources faibles, est le manque d’exécution de projets budgétaires de développement économique et social, dû à des écarts par rapport au budget. ParlAmericas a apporté un point de vue législatif aux discussions, tenant compte du rôle important des parlements dans la planification, la mise en œuvre et le contrôle des budgets.

La députée Solís Quirós a participé au panel Le Rôle des acteurs du contrôle budgétaire et a parlé du rôle des parlements dans les différentes phases du budget national, de son élaboration à son adoption et la phase d'audit des dépenses, en mettant l'accent sur le travail de contrôle effectué par le parlement pour exiger des comptes.

Elle a affirmé que « le manque de transparence dans le rendement de comptes sur les changements de priorités entraîne le scepticisme et la méfiance du public envers les engagements des gouvernements. C’est pourquoi les parlements jouent un rôle essentiel dans l'analyse, la modification et le contrôle de l’affectation budgétaire afin d'assurer qu’il soit fiable et exécuté de manière effective. »

De même, elle a présenté la publication Renforcer la responsabilité à travers la transparence fiscale : Trousse d’outils pour les parlementaires d’Amérique et des Caraïbes, élaborée par ParlAmericas en collaboration avec l’Institut des finances publiques et de la démocratie (IFPD) et l’Initiative mondiale pour la transparence fiscale (GIFT, de son sigle anglais). Cette publication présente des opportunités pour améliorer la transparence, la responsabilité et la participation citoyenne dans les différentes phases du budget soumis au parlement, et met en avant la collaboration constante avec des institutions gouvernementales, la société civile et autres parties prenantes.

La réunion s'est achevée avec une discussion sur les prochaines étapes, qui a souligné l’importance de viser davantage de collaboration avec les différents acteurs gouvernementaux du contrôle budgétaire, comme les parlements, car ce sont des entités stratégiques pour exiger la transparence et la responsabilité du gouvernement en matière de dépenses budgétaires.


13 décembre 2019

Des déléguées du Comité exécutif du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas ont assisté à la COP25 et appelé à une action climatique forte

Une délégation de parlementaires des Amériques et du Comité exécutif du Réseau parlementaire sur le changement climatique (RPCC) de ParlAmericas ont participé de manière active à des séances officielles de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques COP25, qui a eu lieu du 2 au 13 décembre à Madrid, en Espagne. Cette délégation était composée de la membre de l’Assemblée nationale (Équateur) Ana Belén Marín, présidente du RPCC; de la sénatrice Rosa Galvez (Canada), vice-présidente du RPCC pour l’Amérique du Nord; et de la membre de l’Assemblée législative Paola Vega (Costa Rica), vice-présidente du RPCC pour l’Amérique centrale.

Cette année, l’objectif premier de la COP était d’élever l'ambition générale de toutes les Parties afin de préparer la mise à jour des Contributions déterminées au niveau national (CDN) en 2020. Lors de la COP25, un appel commun des parties prenantes, y compris des parlementaires de la délégation, visait à rendre les CDN plus inclusives en consultant différents acteurs lors de leur création, et en tenant compte des droits de la personne, de l’égalité des genres et autres dimensions sociales des solutions climatiques proposées.

La sénatrice Galvez a apporté des points de vue parlementaires lors de séances parallèles de haut niveau et de réunions bilatérales. « Nous avons pu aborder les défis les plus urgents que rencontre l’humanité aujourd’hui et nous concentrer sur des façons de transformer les systèmes de l’énergie, des transports, de l’alimentation et de l'agriculture. » Au sujet du bilan de la COP25, la sénatrice Galvez a conclu : « Il est décevant que les pays présents n’aient pas réussi à se mettre d'accord sur des règles solides et des mécanismes de financement fondés sur le respect des droits de la personne et des droits autochtones. Il est plus évident que jamais qu’il faut s’attaquer à l’injustice climatique dont souffrent les nations insulaires et de nombreuses communautés dans le monde entier connaissant déjà de sérieux impacts. Pourtant, ce recul international indique clairement le besoin de dialoguer davantage au sein de nos régions et communautés. Les parlementaires ont des responsabilités uniques d’aider à élever l’ambition de leur pays pour favoriser le dialogue social nécessaire pour aborder ce problème urgent sans causer davantage de divisions sociales. »

ParlAmericas était représenté par la membre de l’Assemblée nationale (Équateur) Ana Belén Marín à l’événement Action Hub Programmes volontaires de gestion du carbone : Contribuer à l’atténuation à travers les marchés du carbone, où elle a décrit la participation de l’organisation à l’initiative Climate Neutral Now, et a lancé le nouveau Guide de consultation sur les parlements verts. Mme Marín a également présenté le point de vue législatif au panel de haut niveau Transition juste vers une économie verte inclusive : Un moteur pour une action climatique ambitieuse et les ODD. « Nous sommes ici pour représenter ParlAmericas et vous faire part de nos connaissances, mais [aussi] pour apprendre des choses sur des sujets extrêmement importants comme la transition juste [...] et comment nous pouvons continuer à bâtir des économies vertes, et [contribuer] à des politiques renforçant la neutralité carbone à partir de nos espaces parlementaires. »

La membre de l’Assemblée législative Paola Vega (Costa Rica) a représenté ParlAmericas à la séance parallèle officielle Tendances mondiales en matière de litige et de législation climatique : Renforcer la résilience et l'adaptation, où elle a présenté le Protocole parlementaire pour la réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique élaboré par ParlAmericas en collaboration avec l’UNISDR. Durant la COP, Mme Vega a également participé à une réunion parlementaire organisée par l’Union interparlementaire, le 10 décembre au Congrès des députés d’Espagne. Elle y a parlé du travail important mené dans l’hémisphère en matière de changement climatique et ses liens avec l’égalité des genres et le parlement ouvert.

Cette délégation a été possible grâce au soutien du Gouvernement canadien par l’entremise d’Affaires mondiales Canada. Pour plus d’informations sur notre travail en matière de changement climatique, rendez-vous sur www.parlamericas.org et suivez-nous sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasCC.